Le coefficient U

Le coefficient de transmission thermique dit U, dissimule nombres de repères et caractéristiques sur le plan des performances thermiques (coefficient Uf, Ug, etc.).

Pour vous aider à vous y retrouver, et pour bien choisir vos fenêtres isolantes ainsi que vos volets roulants isolants, voici un petit rappel sur le fonctionnement de ce coefficient U.

 

Distinguer les différents coefficients U

Il existe trois grandes variantes (les principales), à savoir :

  • Le coefficient Uf : ce dernier fait référence aux performances de transmission thermique du châssis d’une fenêtre et du cadre.
  • Le coefficient Ug : ce coefficient fait quant à lui référence aux performances de transmission thermique des verres d’une fenêtre.
  • Le coefficient Uw : il indique les performances de transmission thermique à l’échelle d’une ouverture tout entière (cadre + châssis + verre + éventuellement volet roulant)

C’est donc sur ce dernier coefficient, le Uw, que vous devez porter votre attention lorsque vous achetez des fenêtres et volets roulants, car les coefficients Uf et Ug, s’ils ont leur importance, ne peuvent servir d’indicateurs de performance crédibles, sachant que pour répondre aux exigences de la RT 2012, c’est le coefficient Uw qui importe.

Toutefois, la prise en compte du coefficient Uw ou d’un autre (Uf,Ug), dépend de vos projets, car si vous envisagez de remplacer un simple vitrage par du double par exemple, dans ce cas précis, c’est le coefficient Ug qu’il faudra prendre en compte.

Et encore, n’oublions pas que la nécessité d’avoir un vitrage performant est fonction des performances à l’échelle de la fenêtre, mais aussi fonction de l’isolation globale du logement.

Quel coefficient Uw pour mes fenêtres ?

La réglementation thermique de 2012 impose un coefficient inférieur à 1,4, ce qui permet d’autre part de bénéficier d’un crédit d’impôt, sous quelques autres conditions supplémentaires.

Cependant, dans certaines situations, un coefficient Uw pour des fenêtres peut être légèrement supérieur, tout en répondant aux exigences de la RT 2012, car en posant des volets roulants isolants par exemple, on peut réduire significativement ce coefficient Uw, de l’ordre de 0,22 W/m2.K.

Ainsi, en étant attentif au coefficient Uw, on peut dans certaines situations réduire ses dépenses, en privilégiant par exemple des volets roulants pour combler les quelques dixièmes de watt par mètre Kelvin manquant, et ce, au détriment de l’achat d’un triple vitrage beaucoup plus couteux, qui améliorerait bien plus que nécessaire les performances de transmission thermique à l’échelle de la fenêtre.

 

Quel coefficient Uw pour mes volets roulants isolants ?

La RT 2012 n’impose pas de seuil minimal pour des volets roulants, mais pour bénéficier d’un crédit d’impôt et faire des économies sur l’achat de volets roulants, sachez que ces derniers doivent apporter une réduction du coefficient Uw supérieure à  0,22 Watt par mètre carré Kelvin (selon les nouvelles dispositions annoncées par le gouvernement  en septembre 2014) Il faut toutefois souligner que , outre le respect de cette valeur minimale en terme de performance d’isolation, le droit à l’obtention d’un crédit d’impôt est lié à un certain nombre de conditions prévues par les dispositions fiscales (date de construction du logement, travaux à faire réaliser par un installateur professionnel,…).

Comme nous venons de le voir, si vous avez besoin d’améliorer sensiblement les performances énergétiques de vos ouvertures, des volets roulants isolants peuvent alors présenter une excellente alternative économique, car en les utilisant pour améliorer sensiblement le coefficient Uw (donc à la baisse), vous vous épargnez l’achat de double ou triple vitrage qui reviendrait plus cher, sans compter qu’avec des volets roulants, vous améliorez également la sécurité de votre logis.