Blog et conseil

Thermo laquage volets roulants, késako ?

Vous souhaitez changez la couleur de vos volets roulants en aluminium ? Si l'idée d'utiliser de la peinture à l'huile pour les repeindre vous traverse l'esprit, évitez de le faire, car pour colorer des volets ALU, il faut une technique spéciale : le thermo laquage.


Un procédé spécifique pour une tenue de couleur optimale


Il n’est pas rare d’entendre dire qu’il est facile de peindre des volets roulants, mais si la théorie veut que ce soit vrai, car un coup de pinceau semble suffire, dans la pratique, peindre un volet roulant en aluminium requiert moult technique, du moins pour que le résultat soit satisfaisant, et surtout durable.

En effet, les lames en aluminiums de vos volets roulants sont exposées au soleil, aussi leur surface ne cesse de se dilater puis de se contracter avec les différences de température (jour/nuit/forte exposition aux rayons du soleil, etc.). Ainsi, une peinture, même avec des propriétés de résistance au soleil finit par se dégrader et se craqueler. En outre, lorsque le volet roulant s’enroule ou se déroule, les lames de volet frottent les unes sur les autres, et si la peinture n’offre pas une résistance suffisante, elle va rapidement se rayer ou s’abimer.

Raison pour laquelle la technique du thermo laquage est largement utilisée pour peindre des volets roulants en aluminium.

 

Fonctionnement du thermo laquage


Le thermo laquage consiste à projeter sur une surface métallique une peinture en poudre, puis à passer l’ensemble dans un four à haute température (plus de 200°C) ; à cette température s’opère une réaction chimique de polymérisation, qui donne une surface extrêmement dure et résistante, bien plus qu’il n’est possible de le faire par l’utilisation de peintures traditionnelles à froid. C’est le procédé utilisé par les grands producteurs de tôles ou profilés métalliques, ces opérations de laquage étant souvent réalisées en continu, avec des bobines de tôle (appelées « feuillard ») qui sont déroulées et passent au travers de différentes étapes du process (traitements préalables, pulvérisation, cuisson, conditionnement final).

En ce qui concerne la fabrication des lames de volets roulants en aluminium, il n’est pas possible de cuire celles-ci au four à une température de 200°C, en raison de la mousse isolante dont elles sont garnies, qui se liquéfierait à de telles températures. Le processus de fabrication de ces lames consiste donc à profiler les lames en forme à partir de feuillard aluminium déjà thermolaqué, la mousse isolante n’étant alors injectée que postérieurement lors du profilage. Pour cette raison, il n’est pas possible de laquer quelques lames pour la fabrication d’une commande spécifique, car la fabrication industrielle ne peut être réalisée que pour des quantités très importantes . Cela implique que même si la plupart des fabricants proposent une gamme de coloris importants, il n’est pas possible de fournir des coloris autres que les gammes existantes. Il n’est également pas concevable de repeindre par thermolaquage les lames d’un volet roulant existant .


Rénover ses volets roulants en aluminium


Ainsi, si vous souhaitez changer la couleur de vos volets roulants existantes, il est déconseillé de mettre ceux-ci en peinture vous-même au moyen d’un pinceau ou rouleau, car vous constateriez une dégradation rapide de la peinture pour un résultat exécrable, sans oublier le temps de main d’œuvre important que cela exigerait. Une alternative serait de ne peindre que le coffre et les glissières, qui ne sont pas soumis aux mêmes frottements ou contraintes que les lames du volet lui-même, mais le résultat esthétique ne sera peut-etre pas celui qui est recherché.


En d’autre mot, l’achat de nouveaux volets rénovation, au coloris souhaité, peut s’avérer un excellent compromis pour redonner des couleurs à votre maison, sans avoir à vous embêter à repeindre tous vos stores.